Quand les Djinn utilisent les humains comme pions dans leurs affrontements. NC-18
 

Partagez | 
 

 Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Messages : 35
Date d'inscription : 08/11/2015

MessageSujet: Contexte   Mer 11 Nov - 15:07

Il était une fois....

Ce que peu de gens savent, c’est que l’être humain n’est pas la race la plus ancienne du monde. Avant leur arrivée, les éléments régnèrent en maître, s’épanouissant librement sur les contrées, soit côte à côte, formant les océans, soit les uns contre les autres, formant les tsunamis. D’un point de vue interne, on peut voir des combattants, dansant l’un autour de l’autre, cherchant une faille, alors que d’un point de vue externe, on ne voit que le fracas du vent sur la surface de l’eau.
Ces éléments, bien que libre, vivent en Maison, ou clan, chaque Maison représente un élément, il y a la Maison du feu, la Maison de l’eau, celle de l’air, de la terre, de la lumière, de l’ombre. Bien plus tard, quand les humains se regroupèrent en société, naquirent la Maison de la matière et celle de l’esprit.

Le temps a continué à défilé autour des éléments, qui lors de leurs affrontements créèrent de nouveaux paysages. Les humains virent enfin le jour, mais ne prirent pas encore conscience de la présence des éléments, ne les nommant pas encore Djinn.
Les éléments voyant la prolifération des humains et la menace qu’ils représenteront, ils s’allièrent temporairement pour créer une dimension qui leur est propre à eux et à leur élément, interdisant l’accès au monde des humains aux djinns.

Les Djinn ont une hiérarchie définie basé sur l’ancienneté. Les plus anciens sont les Chef de chaque Maison, ils se réunissent tous les siècles pour faire des mises à jour sur leur Maison ou leur dimension.

Un jour, un Djinn a bravé l’interdiction d’aller sur la Terre pour apprendre à connaître les humains, à son retour, il fait part de sa découverte à un nombre restreint de personnes, mais cela fuis, il est convoqué à son chef de Maison, il est exilé de Ghaya en châtiment. Des Djinns trouvent cette punition excessive et se rebellent, ils vont à leur tour sur Terre et forme des contrats avec des humains, devenant des parias, mais ils peuvent toujours revenir à leur domaine.
Des jumelles, aux idées contraires, décident d’utiliser les humains comme leur champion dans cette rébellion.

C’est ainsi que notre histoire commence….

Regalia est un sultanat, régi par le sultan Nabil Al’Rafiq, avec son épouse officielle, et  son habibti* Nadja. Avec Katya, il eut Mohamed, désigné comme l'héritier, et trois ans après, Nadja lui donna un second fils, Abel.

La rivalité entre les deux femmes se ressentie sur l’éducation des enfants. Mohamed et Abel reçurent, chacun de leur côté, une éducation sévère, car l’un est appelé à être le futur sultan, et l’autre est poussé par sa mère pour faire mieux que l’aîné. Mohamed devient mesquin et mauvais, pourri gâté de par son statut d’héritier, envers Abel, car ce dernier avait l’amour de ses parents. Cela donna une raison de plus à Mohamed de détester son petit frère, lui qui avait le droit qu’à l’indifférence de son père.

Les années passèrent, Katya mourut empoisonné Mohamed, fou de rage, fit emprisonné à tort Nadja, l’accusant de la mort de sa mère. Or, Nadja étant de constitution fragile depuis la naissance d’Abel, décéda en cellule. Doublement peiné, Nabil exila Mohamed pour 5 ans et le destitua de son statut d’héritier.

Durant l’exil, Nabil prit en main l’éducation de son jeune fils pour en faire un héritier convenable. Il lui donna toutes les astuces nécessaires à réussir.

Mais, trois après après le départ de Mohamed, le sultan déclina rapidement, à tel point qu’il décida de céder sa place à Abel, voulant assister à la passation de pouvoir avant de rejoindre Nadja dans l’oubli, puis mourut. Abel, dès le début, essaya de redresser le sultanat délaissé par son père depuis l’exil de Mohamed. Il trouva une solution au fait que les finances étaient au plus bas, augmenter le pouvoir d’achat sans que les taxes n’en pâtissent. D’abord, il rendit la liberté aux anciennes concubines de son père, puis, il acheta les jeunes filles et hommes, majeurs et volontaires, pour les mettre dans son harem. Ainsi, un week-end (ndf : Je suis de l’ancienne école et j’écris ce mot avec un tiret <<) par mois, le harem devient une maison close. Les nobles peuvent monnayer les services d’une des Roses, surnom donné au membre du harem, pour une courte durée.

Il fallut deux ans pour qu’on puisse voir une amélioration dans la vie quotidienne du pays. L’un des événements le plus marquant pour Abel fut la création de son lien avec Ouméya, chef des Light Djinns. L’autre fut le retour de Mohamed à la cour. Bien entendu, celui-ci piqua une crise de colère monumentale en découvrant qu’Abel avait usurpé sa place. Il considéra cela comme une trahison de la part de son père. Ainsi, il ne se retrouva avec rien, outre sa fortune personnelle et le titre de noblesse hérité par sa mère.
Néanmoins, il prit sur lui pour se faire discret, formant des alliances avec des nobles réfractaires et cupides, ceux qui voudraient avoir accès au harem sans contraintes monétaires et temporelles. Ce que très peu savent, c’est que durant son exil, il créa un lien avec Nakthïs, chef des Dark Djinns.  


Dans ce sultanat où se mêle intrigue, amour, haine, que serez-vous ?


* Habibti : Terme arabe voulant dire "bien-aimée". Il indique le fait que celui ou celle qui porte le titre est le favori/te du sultan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clash-of-djinn.forumactif.org
 
Contexte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Clash of Djinn :: Administration :: Les Lois-
Sauter vers: